Biographie

Gaureault Library

André Gaudreault est le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études cinématographiques et médiatiques (1 400 000 $, 2015-2022), qui est la première chaire de niveau 1 jamais accordée dans le champ des études cinématographiques par le Programme des chaires de recherche du Canada.

André Gaudreault est professeur titulaire en études cinématographiques au Département d’histoire de l’art et d’études cinématographiques de l’Université de Montréal depuis 1991, où il a agi à titre de responsable du Secteur des études cinématographiques à diverses reprises (1992-1996, 1999-2001 et 2002-2012). Il avait d’abord commencé sa carrière à l’Université Laval (Département des littératures), à Québec, où il a obtenu un poste de professeur en 1981. Il y fut nommé professeur titulaire en 1987. Il enseigne le cinéma au niveau universitaire depuis 1976.

Depuis 1992, André Gaudreault dirige le Groupe de recherche sur l’avènement et la formation des institutions cinématographique et scénique (GRAFICS, subventionné par le Fonds de recherche du Québec – Société et culture), qu’il a fondé la même année, et il a aussi assumé, de 1997 à 2005, la direction du Centre de recherche sur l’intermédialité (CRI, subventionné par le FRQ-SC), dont il est l’un des quatre fondateurs. Le GRAFICS et le CRI sont deux infrastructures interdisciplinaires et interuniversitaires de recherche basées à l’Université de Montréal.

Entre 1999 et 2015, André Gaudreault a par ailleurs été directeur de l’une des rares revues savantes francophones en études cinématographiques, Cinémas (subventionnée FRQ-SC et CRSH), qui publie trois numéros par année. Il est aussi l’un des cinq fondateurs de Domitor (The International Association for the Development of Research on Early Cinema), dont il a été le premier président élu (1985-1994). Il a été nommé membre honoraire à vie de DOMITOR en 2012.

André Gaudreault a également fondé en 2010 à l’Université de Montréal, avec Denis Héroux (réalisateur, producteur et professeur invité) l’Observatoire du cinéma au Québec, un carrefour universitaire unique qui vise à encourager les échanges et les partenariats entre les intervenants issus de la pratique du cinéma au Québec et ceux qui se consacrent à l’étude du cinéma, tout en favorisant l’avenir de la relève.

Enfin, depuis 2015, André Gaudreault est directeur de la section canadienne du partenariat international de recherche TECHNÈS. Subventionné par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada, TECHNÈS regroupe 18 partenaires et 48 chercheurs internationaux qui se donnent pour objectif de réintègrer la dimension technique dans la réflexion scientifique sur le cinéma afin de de mieux comprendre les mutations technologiques et leurs interactions manifestes avec les théories, les esthétiques et les pratiques du cinéma. TECHNÈS regroupe les partenaires suivants : en France, le laboratoire de cinéma de l’équipe « Arts : pratiques et poétiques » de l’Université Rennes 2 (sous la direction de Gilles Mouëllic), la Cinémathèque française et La fémis (École nationale supérieure des métiers de l’image et du son); en Suisse, le groupe « Dispositifs » de l’Université de Lausanne (sous la responsabilité de Maria Tortajada), la Cinémathèque suisse et l’École cantonale d’art de Lausanne; au Canada, le GRAFICS de l’Université de Montréal (sous la direction d’André Gaudreault), la Cinémathèque québécoise, l’INIS (Institut national de l’image et du son), l’Office national du film du Canada, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, Canal Savoir, Érudit, Idéeclic, les Presses de l’Université de Montréal. Les partenaires bénéficient en outre de l’appui de la Fédération internationale des archives du film, du George Eastman Museum et d’Amsterdam University Press.